thumb_58730_film_poster_293x397

C’est le film sud-coréen « Burning » de Lee Chang-dong, adapté d’une nouvelle de Haruki Murakami, qui a remporté le prix cette année. Un film que l’UPCB voit comme un éprouvant drame sans issue, abordant les thématiques de la lutte des classes et de la jalousie compulsive, avec une mise en scène flamboyante au service d’un thriller imprévisible et d’une cruauté rare, doublé d’une critique virulente sur une jeunesse apathique.

Le Prix Humanun est allé au film américano-franco-libanais « Capharnaüm » de Nadine Labaki. La réalisatrice y propose un regard cru sur des gens en quête d’un monde meilleur, alors qu’ils n’ont aucun espoir dans leur quotidien. Labaki place sa caméra à hauteur d’enfants et pose la question des « frontières » , aux spectateurs, qui longtemps entendront cette question: pourquoi m’avez-vous mis au monde ?

Le prix Humanum est donné à un film mettant en avant le fait de vivre en harmonie parmi différents peuples.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :